• Vie quotidienne
    On est à Hanoi - Viêt Nam
    Atterris au Viêt Nam le 5 janvier, le changement fut rude. Débarqués de nuit à Hanoi, on est un peu oppressé par sa circulation incessante (pour ne pas dire étouffante) avec nos gros sacs à dos. On trouve un hotel rapidement mais on manque de dormir avec un rat (qui finira ébouillanté).

    Le lendemain ce sont les retrouvailles avec Hélène et Fred pour 10 jours de découverte du Viêt Nam ensemble. Ils nous ont réapprovisionnés en livres en VF, bons pâtés et vidéos sympathiques ! A nous les délices de Hanoi : restau de rue, soupe pho (avec de nouilles avec morceaux de boeufs), nems, légumes bien frais, charmantes pagodes, vendeurs ambulants mais aussi brouhaha incessant des scooters, touk-touks, voitures... 

    Le 8 on part pour la baie d'Ha Long un peu anxieux car le temps n'est vraiment pas de la partie. Il a fait surtout gris et frais à Hanoi avec souvent de la pluie, bof, bof. Mais après quelques heures à bord de notre jonque privée le soleil perce et c'est magique.

    Vie quotidienne

    Les îlots karstiques sont vraiment magnifiques et semblent flotter sur l'eau même si on sait que c'est pas vrai. En plus on est du côté de Cat Ba et il n'y a presque aucun touriste. On a vraiment l'impression d'avoir la baie d'Ha Long pour nous quatre...

    On navigue entre les villages flottants de pécheurs et les îlots, on fait même un peu de kayak de mer. Une petite mamie vient nous vendre en bateau de quoi assurer un bon apéro... On passe une nuit sur la jonque au milieu de l'eau et du silence. Au petit matin c'est toujours aussi beau même dans la brume (tellement mystérieuse...). On est ravis. On descend sur terre faire un peu de moto taxi et un petit trek de trois heures histoire d'escalader une petite montagne puis retour en moto taxi pour pas trop se fatiguer. De vrais pachas, ce qui convient à Hélène et Fred qui voyagent désormais en Business class (ils vous diront)...


    votre commentaire
  • Vie quotidienne
    On est à Hanoi - Viêt Nam
    On passe nos derniers jours en Amérique du Sud à Valparaiso puis Santiago.
    Nous sommes enchantés par l'aspect bohème de la ville portuaire de Valparaiso, ses vieux ascenseurs pour grimper dans les cerros où l'on trouve des maisons de toutes les couleurs, c'est vraiment charmant. On teste le très bon restau conseillé par Lionel : El Cinzano, une institution locale animée par des vieux crooners mais hélas pas de chanteur ce soir-là !

    Santiago, la capitale, nous semble moins séduisante. C'est la grosse ville et ce sera notre dernière ville coloniale sur ce continent. On passe quand même une très bonne soirée le 30 décembre à manger de la bonne viande avec Pancho, ami chilien de Lionel, encore lui...  

    Le lendemain (le 31 décembre donc) pas de réveillon pour nous car c'est le grand départ pour l'Australie. Après une pizza vite avalée car les restaux corrects ouvrent à 21H, trop tard pour nous, on arrive à l'aéroport de Santiago vers 22h pour notre vol (durée 18h quand même !) prévu à 23h50.

    Vie quotidienne

    Ce n'est pas aussi simple car notre avion n'apparait pas sur les écrans... On se renseigne auprès de quelqu'un de notre compagnie qui nous répond au bout de 15min qu'il y a bien un Santiago-Sydney mais à 23h10, soit dans un peu moins d'1h. On est enregistré dessus mais bien sûr le check-in est fermé, vous auriez du venir plus tôt qu'il dit. On râle, gesticule, tente de trouver une solution grâce à un mec vice-président de quelque chose qui donne quelques coups de fil pour nous. Les minutes passent mais rien à faire, personne n'est joignable, toutes les hotesses sont parties faire la fête !

    L'explication : on était tellement détendu qu'on n'a pas vraiment maté les billets électroniques, enfin l'heure mais pas les minutes. L'avion était bien prévu à 23h10 depuis le début. Grand moment de solitude d'autant que l'aéroport est de plus en plus vide. On regarde notre avion décoller... On s'assure quand même d'obtenir des sièges dans le prochain, prévu à la même heure qu'on retiendra c'est sûr.

    Du coup retour à Santiago pour 24h de plus. Il est 23h45, on est le 31 décembre et on doit chercher un hôtel... On finit par trouver deux lits dans un dortoir dans le centre puis on saute dans un taxi pour aller faire la fête. On passera minuit dans ce taxi d'où on verra tous les feux d'artifices de la ville, les voitures arrêtées sur la route avec les gens qui les regardent aussi...

    Après avoir posé les sacs on se retrouve dans un bar ou on danse la salsa, le meringue. On y fête la nouvelle année mais aussi les 50 ans de la révolution cubaine et Fidel Castro ! Après plusieurs pisco sour, nos corps ne souhaitent toujours pas se déhancher sur le dancefloor ni trinquer à Fidel donc on bouge. On file à notre hôtel, où il y a un petit bar sympa. Le 1er mec qu'on rencontre vit à Sydney et aimerait bien y retourner, un peu comme nous quoi... On papote puis on fait une bonne fête et on commence 2010 par un mal de tête !!

    2 commentaires
  • Vie quotidienne


    On est à Santiago - Chili
    C'est la fin de l'année, un bon prétexte pour faire un petit point sur ce qu'on a vu depuis un peu plus de deux mois en Amérique du sud juste avant de quitter ce continent, snif...

    Les "hooo qu'est-ce que c'est booo !"

    - Les Andes : on les a bien parcourues et à chaque fois les paysages sont grandioses, différents, majestueux, etc. La virée à la lagune de Quilotoa était vraiment magique. Ca change des montagnes françaises mais vraiment ;-)
    - Les déserts boliviens : les photos sont sympas mais c'était cent fois mieux en vrai et puis je n'avais jamais vu de lacs rose ou vert avant.
    - La campagne autour de Vilcabamba (Equateur) parcourue à cheval et à fond !
    - Les tenues chamarrées des habitants des Andes
    - Les ceviches et autres plats de bord de mer
    - Cuenca (Equateur) et ses jolis batiments coloniaux, son ambiance...

    Les bonnes surprises

    - Cusco et le Machu Picchu : même si ce sont des sites blindés de monde où un péruvien sur deux a quelque chose à te vendre et le fait savoir, c'est quand même la grande classe.
    - Lima : quartiers variés, place d'armes la plus belle de celles qu'on a vu (et on en a vu !), on a été charmé par la capitale assez décriée du Pérou
    - Potosi (Bolivie) : ses 4000 mètres et son charme un peu glaçant...
    - Les rencontres avec des péruviens, des suisses, des allemands, une seule finlandaise (!), des français (mais pas trop), des hollandaises, des brésiliens, des équatoriens... Bref des gens d'ici ou d'ailleurs.
    - Le désert d'Atacama (vu rapidement après 4j de déserts boliviens...)
    - Chachapoyas, Cajamarca, Trujillo (nord Pérou) : à l'écart des circuits touristiques classiques du Pérou mais il faut y aller, les locaux sont sympas et ça ne ressemble pas au sud.
    - Les almuerzos (déjeuner avec entrée + plat) pour 1 ou 2 euros en Equateur, Pérou, Bolivie et parfois très bons
    - La Paz et son ambiance bordélique.
    - Valparaiso et son charme bordélique.
    - Le retour du confort en arrivant au Chili.
    - Noël à La Serena (Chili) avec un très bon resto à la clé

    Les (légères) déceptions

    - Sucre : la ville coloniale de trop, trop proprette, trop blanche...
    - Le pollo (poulet) partout, à toutes les sauces, tout le temps mais la plupart des fois trop cuit, trop vieux ou trop mou, trop pollo quoi !
    - Le lac Titicaca : oui c'est bien beau mais je m'attendais à ce que ce soit vraiment très beau (je chipote un peu là)...
    - Le Pacifique : trop froid pour se baigner. On nous l'avait dis, on n'est pas allé forcément vers les plages les plus réputées mais c'est quand même dommage de ne pas pouvoir nager quand l'eau est bleue turquoise. 
    - Kuélap et surtout Ingapirca en Equateur
    - Quito : bof la capitale équatorienne

    Sinon on est bien content de tout ce qu'on a vu et là je pèle du nez en décembre, y'a plus de saisons ma bonne dame !
     

    2 commentaires
  • Vie quotidienne

    Après 2 mois de montagne, plusieurs semaines de désert, on était trop content de voir la côte surtout que la première plage à Bahia Inglesa était prometteuse : eau turquoise et sable blanc... Sauf que l'eau est gelée à cause d'un courant froid, le Humboldt !! Et c'est la même à La Serena !! L'autre effet de ce courant, c'est une petite brume matinale...

    Bon on décide donc de profiter des attraits de ce courant froid, à savoir un fabuleux écosystème avec notamment plein de poissons et du coup plein d'autres espèces qui mangent des poissons et qui sont, elles, contentent d'avoir un courant froid venant de l'Antarctique. On se dirige donc vers la réserve "pinguinos de Humboldt", dans le village perdu de Chorros et là on prend une barque avec quelques autres touristes pour observer les animaux (de loin) de l'isla de Chorros puis gambader sur l'isla Damas et ses plages de sable fin.

    Les pingouins de Humboldt, ils sont tout petits. Cette espèce était en danger, mais désormais depuis que la zone est protégée il y a 38000 couples, soit 9000 pingouins de plus depuis 10 ans de zone protégée. Petit problème, il semblerait que si la femelle meurt le mâle se laisse ensuite mourir... 

    Vie quotidienne

    des lions de mers endormis sur les rochers (en même temps apparamment  ils dorment 20h par jour):

    Vie quotidienne

    des pélicans (et plein d'autres oiseaux): 

    Vie quotidienne

    et des dauphins (bon la on a une vidéo attention les yeux : le son et l'image sont pourris à cause des gouttes d'eau et du vent!) :


    Cet écosystéme n'est pas épargné par le réchauffement climatique ... Il subit périodiquement un véritable "stress" avec des événements de type El Niño qui bouleversent durant des mois le régime des vents, des pluies et des courants marins, les températures de la mer et les teneurs en oxygène. Du coup les espèces qui ne s'adaptent pas doivent bouger... Ce petit paradis serait donc menacé... Une petite pensée pour l'échec de Copenhague et  vive la taxe carbone socialement équitable !!

     


     

    2 commentaires
  • Noel
    On est à Bahia Inglesa - Chili
    Joyeux Noël à tous donc ! Nous on a les pieds dans l'eau transparente et très froide du Pacifique mais on vous envoie plein de soleil, et ça il y en a beaucoup c'est le début de l'été ici ! Pour nous c'est un Noël bizarre forcément, au chaud et loin de nos familles...

    Demain 24 décembre, on bouge pour passer le réveillon à La Serena, une charmante cité balnéaire chilienne avec de bons restos (on l'espère). On ne sera pas complètement seuls au monde puisqu'on se déplace avec nos amis suisses (Corina et Andreas) avec qui on s'amuse bien depuis notre virée dans les déserts boliviens, entre expatriés loin de l'Europe...

    Vie quotidienne

    1 commentaire